Contactez-moi au 04 72 84 81 70
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Droit du travail > Signaler l'infraction routière des salariés sous peine de poursuite

Signaler l'infraction routière des salariés sous peine de poursuite

Le 08 février 2019

Depuis le 1er janvier 2017, tout employeur doit signaler aux autorités l'identité et l'adresse du salarié qui a commis, avec un véhicule appartenant à l'entreprise, une infraction routière constatée par radar automatique.

Exemple: excès de vitesse, téléphone au volant, non-respect des feux de signalisation. Article 121-6 du code de la route.

Le non-respect de cette obligation est puni d'une amende.

La Cour de cassation précise que si l'employeur peut être poursuivi pour n'avoir pas satisfait à l'obligation de désignation, l'entreprise peut l'être tout autant. Cass. crim. 11 décembre 2018, n°18-82628 FSPB.

En effet, la responsabilité pénale de la personne morale peut être engagée en cas d'infraction commise pour son compte par son représentant. Article 121-2 du code pénal.

De plus, la Cour de cassation considère que l'avis de contravention pour non-désignation du conducteur peut tout à fait être libellé au nom de l'entreprise.

Cass. crim 11 décembre 2018, n°18-82820 FSPB

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Droit du travail